Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Team Pescador 13 Pêche en méditerranée surfcasting

Team Pescador 13 Pêche en méditerranée surfcasting

Réel intérêt pour toutes les techniques de pêche toutes eaux, évolution au fil des années de la canne en bambou au matériels surfcasting en méditerranée. Avec une recherche de poissons de plus en plus gros et une connaissance de plus en plus aiguisée des espèces recherchées, daurade, denti, pagre, liche, sériole.... Partager une passion suivi d'un fort intérêt professionnel dans un futur proche.

Publié le par Pescador13

Une petite pêche au Liouquet en surflight  bien sympatique !!

Au menu cordelles ou vers de sable,  vers américains et du bibi congelé. Un petit montage sur coulisseau, plombée de 50 à 70 gr, 25/100 1,60m H n°8 fin de fer à la cordelle et n°1 ou 2 sur les américains et bibis congelés.

J’aime bien cette petite plagette, car il n’y a pas beaucoup de monde. Sur cette pêche nous allons pêcher au soleil couchant pour finir vers une heure du matin quand il n’y aura plus de mange.

Au couchant il y a encore des poissons de roche en activité, nous sortons quelques girelles et roucaous. Tout naturellement je relâche tous c’est petits poissons remplis de couleurs.

La petite anecdote qui m’a un peu  contrariée c’est que plusieurs personnes pêcheurs ou non sont venu me voir en me demandant pourquoi je relâchais tous ces poissons.

J’en ai de suite profité pour faire passer ma propagande en leur expliquant toute ma philosophie sur la pêche, la protection de la ressource maritime, le NO KILL et l’esprit de pêche de mon blog Pescador13 en leur disant d’y aller jeter un coup d’œil et ils comprendront pourquoi je relâche beaucoup de poissons.

La réponse est simple c’est ce que tu donne à la mer, elle te le rendra toujours un jour ou l’autre !!!

Bon revenons à la pêche : l’activité des poissons de roche se calme, c’est là que ma pêche commence, il faut être attentif au changement de condition météo et se laisser guider par son instinct.

Je change les appâts puis c’est la touche, je laisse manger car cette touche n’est pas franche et quand la canne marque vraiment je prends en main, je sens le poisson au bout je ferre il y est le fish arrive tranquillement et est échoué sur la plage tranquillement.

Belle petite blanquette malheureusement elle avait avalée j’ai trop laissé mangé dommage j’aurai bien remis cette belle blanquette à l’eau.

10082010335---Copie.jpg

Mais bon on va dire que 600 gr c’est correct !!

La pêche se poursuit c’est au tour des petits sars, cela devient même agaçant car ils sont tous petits moins de 300gr ce que je peux remettre à l’eau sont de nouveaux libre par contre quelques un étaient trop gourmands et resteront dans le seau.

Il est 23h00 pas de grosse touche c’est un peu décevant…

Enfin une belle touche 23h30, l’écureuil tape sur anneau, la prise de contact est directe, je ferre, ce poisson donne tout ce qu’il a et se met même à trou au bord mais il finira au sec.

C’est un joli sar de 700 gr que je peux garder sans honte !!

110820101195.jpg

Par la suite il y aura encore un petit pageot de prit même sénario au fond de la gorge donc il restera dans le seau.

Au final bonne petite soirée au bord de l’eau, il fallait être rapide à la touche car les poissons engamaient cash dommage pour les No Kill parce que ces poissons méritaient de repartir à l’eau.

110820101194.jpg

Voilà pour cette petite sortie en surflight, on c’est quand même bien amusé.

A très bientôt pour un joli reportage où je serai de retour en surfcasting lourd pour rechercher un beau loup car la méteo n’est pas bonne pour daurade royale.

By Pescador13

Voir les commentaires

Publié le par Pescador13

LA PÊCHE DE LA DAURADE ROYALE

A chaque calée, j’espère croiser et ruser une belle Royale, avec un gros bibi, un crabe, un morceau de chalut ou encore un vers US. Il faut toujours essayer de bien présenter son appât fraîcheur, dissimulation de l’hameçon et l'aspect naturel.

Que ce soit de plage, de digues, de quai ou à même la roche, la discipline reste discrète et assidue. Seule la technique change suivant les postes, canne sur trépied, sur pique, au posé, ou encore à la main.

La recherche de ce poisson me passionne.

Au bord de l’eau j’essaye de trouver des logiques au comportement de la daurade, mais bon il s’avère que ce n’est pas aussi évident, voir même une prise de tête… LOL !!

Alors à chaque fois que je fais un poisson j’enregistre les critères qui ont fait que la daurade est mordue à l’hameçon, en incluant bien sûre l’énorme facteur « CHANCE ».

Cela permet de s’adapter en fonction : Des conditions de météo, de l’environnement naturel, du vent et de l’état de la mer. Pour reproduire un scénario similaire à une expérience de pêche déjà vécue.

C’est pour cela que de Mars à fin Octobre je recherche la belle au sourcil d’Or, en espérant un jour  mettre au sec une BIG MAMA DE MEDITERRANEE dépassant les 6 ou 7 kg !!

Donc voici une nouvelle sortie mais cette fois de digue, toujours avec le même ensemble de canne et moulinet pour atteindre de longues distances.

J’arrive sur le poste vers 20h00, mon trépied est en place et mes cannes sont calées. Ah oui j’oubliai ci-dessous mon nouveau système LED de détection de touche (fait maison et économique).

210720101166.jpg

Sinon les touches ne vont pas tarder !!

Et hop la LED monte sec, belle touche… je me précipite sur ma canne et ferre, ça bataille dure.

 210720101168.jpg

Vu la touche c’était obligé un joli sar.

Les choses vont se passer très vite, en une heure de temps trois belles blanquettes seront sortie de l’eau, c'était une belle mange de daurade au vers de chalut.

Avec une trop petite et en pleine santé, ce sera donc un beau NO KILL !!

Voilà les deux plus belles blanquettes, j’aurai pu relâcher l’autre plus petite, mais elle saignait l’hameçon était trop profond.

230720101174---Copie.jpg

Fin de la pêche vers 1h00 on rentre à la maison après une belle soirée sous les étoiles filantes... 

A très bientôt les amis, sur la route de la belle au sourcil d’OR by Pescador13 !!

J’attends vos commentaires et pour l’instant j’ai recensé une dizaine de personnes qui seraient chaud pour un beau rassemblement de surfcasting avec le team Pescador13 à la fin Septembre début Octobre, si y en a d’autre manifestez-vous pour le choix du lieu en rapport au nombre de personne, et merci.

Et désolé bientôt je réponds à tous les comm sans réponses, a plus les gars !!

Voir les commentaires

Publié le par Pescador13

La semaine dernière les vents ont tournés, au Nord Nord-Ouest, ce qui n'est pas très bon pour la Daurade!!

Je décide donc de faire une sortie sur le Var accompagné de Rémi, la Madrague, Saint-Cyr, Bandol sont des bonnes des plages avec la tramontane car par ce vent la Mer rentre sur ces plages avec de gros rouleaux ce qui est propice à la pêche du loup.

Les vagues oxygènent l’eau, ce qui a pour effet de déclencher la frénésie alimentaire du loup, c’est pour cela qu’au 2ème jour de vent je me lance sur plage de St-Cyr pour une pêche au loup (Bar) en surfcasting.

L’arrivée sur les lieux est très matinale car il y a trop de touristes sur les plages :

4h00, je peux commencer à positionner mes cannes. Il y a du monde qui arrive sur la plage (6h00) mais se sont les habitués.

180720101162-copie-2.jpg

Des gros rouleaux ce forment, la pêche y est difficile je décroche avec un plomb de 125gr normale, je change de montage et passe en  plomb grappin 100gr avec une empile de 2m et un hameçon de 2/0, escher d’un bon morceau de chalut.

6h30 grosse touche la canne plie, le grappin dégrappine et le poisson tape franchement, il y est, le combat commence.

Avec ces grosses vagues cela engendre un fort courant qui tire sur la gauche, le poisson arrive mais avec cette mer démonter il met très difficile de le ramener. C’est du lourd je crois, de gros coups de tête, de belles tirées.

Quand il arrive dans la vague ce poisson fait ce qu’il veut, il joue avec mes nerfs, il ne veut pas venir, le courant est trop fort, donc patience il va venir.

Je demande à Rémi de se tenir prêt au cas où le poisson décrocherait juste au bord après l’échouage, pour éviter que la vague suivante n’emporte de nouveau le fish.

A ce moment là, il faut danser avec les vagues quand le poisson est dans la vague, il faut le faire surfer et moulinet vite, quand vague repart il faut accompagner le poisson et là je courant sur la plage vers la gauche car le courant est impression.

J’aperçois un premier remous, ça annonce un beau poisson, encore 2 ou 3 passage de vagues et j’espère qu’il sera au sec, le bras commence à être lourd.

1, 2 et 3 vagues le poisson est au sec, c’est un magnifique Loup !!

130820101202---Copie.jpg

Il accuse 2,5kg à la pesée, je suis content d’avoir réussi à tirer mon épingle du jeu pour prendre un beau Loup faute de Royale avec ce rafraîchissement de l’eau.

C’est fou la pêche j’ai passé tout l’hiver en Surfcasting contre vent et marée pour prendre un beau loup et je le fais en Août.

8h00 et déjà trop de touristes il est temps plier et d’aller peser ce poisson cher Orlando pour boire un bon café.

Les flux de Sud vont se mettre en action, on peut donc espérer retrouver les Daurades sur nos côtes très prochainement.

A très bientôt pour une nouvelle aventure de pêche, en espérant croiser la belle au sourcil d’Or.

Encore merci pour tous vos encouragements et cette nouvelle dynamique de partage sur le blog : www.pescador13.com

By Pescador13 !!!

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog