29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 19:21

Focus sur la pêche de la dorade royale en méditerranée

 La pêche et la recherche de la dorade royale en méditerranée est une longue quête. C’est une remise en question perpétuelle sur cette espèce et sur soi-même.

Il est indispensable de connaitre les comportements pour y associer les techniques de pêche de la Dorade Royale…

 

IMGP0423

Description :

La Dorade Royale fait partie de la famille des sparidés ;

Sparus aurata, Aurata aurata, Chrysophrys aurata, Chrysophrys aurathus, Chrysophrys crassirostris, Pagrus auratus, Sparus auratus

Gilthead sea bream, Dorada real, Orata, δοράς,τσιπούρα, البحرية  

 

IMGP1412


Sa robe est d’un splendide gris argenté parfois bleuté sur les gros sujets, parfois tirant sur le blanc, ces poissons se prennent souvent sur les plages de sable fin. Les sujets très foncés arrivent des profondeurs là, où la luminosité y est moindre.

Comme la plupart des sparidés son corps est ovale, profil massif, plus les sujets son gros plus sa forme devient très bombé au niveau de la tête.

La bouche est impressionnante avec une denture composée de 4 rangées de molaire et 6 canines sur le  devant, conçues pour broyer toutes sortes de coquillages et carapaces d’où le surnom de « Gueule Pavée »… 


140320121618


Derrière les ouïes on  peut observer une tâche noire et dessous une tâche orange presque rouge. Cette tâche est présente que sur les dorades sauvages, je pense que cela vient du fait qu’elles mangent des moules et cette tâche est couleur chaire de moules, contrairement aux dorades d’élevage… on retrouve aussi des petites tâches jaune par s’y par là.

 

20130917 183143


On note le signe le plus distinctif le croissant doré qu’elle porte entre les yeux et qui peut se prolonger derrière les yeux pour les plus belles…

D’où son surnom « La belle au sourcil d’Or »

 

Le Comportement :

La Dorade Royale vit sur des fonds entre 1 et 40 mètres. Elle affectionne la proximité des fleuves, rivières et étangs comme le Rhône, l’étang de Berre, les calanques de marseille…


IMGP0617


Sa densité est très importante près des parcs à coquillages où elle fait parfois de vrai Raids alimentaire  ainsi que sur les épaves recouvertes de moules.

Elle  se nourrit également de vers et de crustacés.

Les dorades arrivent au début du printemps dans les lagunes du littoral, après avoir passé tout l’été à se nourrir, les daurades vont entamer leur migration vers les hauts fonds.

Elles sont sensibles aux changements de luminosité solaire qui régressent, l’automne arrivent c’est la période de reproduction.

Pour les plus grosses, elles ont déjà commencé à se rassembler en bancs pour rejoindre les eaux hivernales plus tempérées.

Une fois la reproduction accomplie, les premières larves de daurades arrivent en bancs courant février, ces petits poissons mesurent entre 12 et 15 mm, c’est une première migration pour rejoindre les lagunes, bien avant l’arrivée de leurs parents.

Ce qui leurs permettent de se sauver d’une grande partie des prédateurs. Elles passent l’été dans la lagune, ce sont des "blanquettes" entre 13 et 20cm qui sortent en mer à l’automne.

Leur exemple force le respect et devrait nous inciter à observer quelques règles, notamment celle de la fameuse taille minimale de capture.

Il suffit de pratiquer le NO KILL sur « les blanquettes » pour retrouver au printemps une dorade de 500 à 800 gr.

 

IMGP1201


Pour la dorade royale, la maille est de 23 cm. Le marquage des poissons pêchés est obligatoire. Ce marquage consiste à faire une ablation la partie inférieure de la queue du poisson.

 

La pêche

La pêche de la Dorade Royale, il faut avoir une bonne technique ou l’acquérir lors de l’apprentissage de cette pêche.

Pour réussir à attraper ce poisson si convoiter, il faudra jouer de patience, la ruser, savoir la débusquer, la ferrer au bon moment…

Pour cela il faut déjà bien connaître la belle au sourcil d’Or, ses habitudes, son comportement, son alimentation, les zones de passages…

 

7.jpg

 

Après il ne reste qu’à adapter la technique avec les différentes conditions du moment. Les 2 périodes fastes pour la pêche de la dorade royale sont au printemps (Avril, Mai, Juin) et à l’automne (septembre, octobre, novembre).

 

8.jpg


La pêche se pratique plutôt de jour au lever et au coucher avec souvent un passage aux heures chaudes même si on en attrape aussi bien la nuit mais c’est souvent la journée que l’on trouve les plus beaux spécimens.

Les spots choisis seront ceux avec le plus de potentiel suivant la saison et les zones de pêche (plage, digue, calanque, port).

 

9.jpg

 

L’instant de pêche peut être court une heure tout au plus, pour de longues heures d’attente, on parle souvent de passage. Les dorades se déplacent en banc pour s’alimenter sur différentes zones. On peut avoir la chance d’avoir plusieurs passages sur la période de pêche.

Ces jours-là, il ne faudra pas manquer les touches, être précis dans les gestes, soigner la présentation des appâts et efficace dans sa pêche pour tous les atouts de notre côté.

 

20130917 183353


En pêchant au bord de Mer en méditerranée faire deux poissons corrects reste une très belle session de pêche. Il faut savoir apprécier ces instants privilégiés.


Les techniques:

Il y a de nombreuses techniques pour la pêcher mais on se consacrera uniquement sur la pêche loisir du bord de la daurade royale en méditerranée.

La pêche light dans les canaux et les ports à la buscle, montage coulissant 5 à 30gr, à la moule, au crabe et aux vers marins principalement.

La pêche des rochers ou de digues avec des cannes télescopiques surflight, montage coulissant 50 à 100gr, au crabe, bibi, chalut, cordelle, américain.

La pêche en surfcasting de la plage avec des cannes à emmanchements, montage au coulisseau ou fixe en trainard 100 à 150gr, coquillage, crabe, bibi, chalut.

 

Les montages:

Voici 3 types de montages coulissant :

     Le montage méditerranéen de 5 à 30gr

20131027 161404


     Le montage coulissant sur coulisseau 50 à 100gr

20131027 161731


 Le montage coulissant utilisé beaucoup par les espagnoles 100 à 150gr

20131027 162209


Concernant l’hameçon il sera dimensionné en fonction de la taille de l’appât (du N°2 au N°0/2) j’utilise la série BLADE de mon partenaire AWA-SHIMA leur qualité et leur piquant sont irréprochable.

Pour le bas de ligne suivant la saison et l’état de la mer j’utilise le ION POWER et l’ECLIPSIA de mon partenaire AWA-SHIMA devenue une référence dans monde du surfcasting, je pêche en 25/100 pendant la période estival et par mer calme. Pour l’automne je pêche en 30/100 car on peut tomber sur des gros poissons.

En corps de ligne j’utilise le en 30/100 FLUOROSURF d’AWA-SHIMA au printemps et en été puis je passe en 35/100 FLUOR-X d’AWA-SHIMA pour l’automne et l’hiver.


Les appâts:

14.jpg


Il faudra varier les plaisirs de la daurade royale en lui proposant des appâts de saison. Avec des coquillages, du crabe, au bibi, au chalut, l’américain est un très bon vers pour l’été.

 

La touche:

Sa touche est souvent très discrète comme on dit pour la dorade petite touche gros poisson. Lorsqu’elle s’alimente la daurade broie d’abord ses proie puis ensuite avale c’est pour cela qu’elle est difficile à piquer.

Il faut donc ferrer au bon moment quand elle avale et pas quand elle broie.

 

15.jpg

 

Mais la question toujours la même je ferre je ne ferre pas ???

Des fois on ferre trop tôt et des fois trop tard, c’est un moment crucial qui va déterminer la suite du combat si combat il y a…

 

Réussir une session de la pêche à la daurade royale en Méditerranée :


Pour cela il faut prendre un maximum de renseignement concernant la météo, les zones où se trouvent les daurades du moment, le vent du moment pour pouvoir orienter sa recherche. L’état de la lune, les heures de pêche, l’appât de la saison.

Il faut mettre tous ces facteurs de son côté, pour espérer croiser la belle au sourcil d’Or…

 

IMGP1809

 

PicsArt 1380043658547

 

ENZO

 

IMGP1401

 

PicsArt 1383073966492


N’oublions pas le facteur chance, qui fait souvent 50% de la réussite d’une pêche et peut-être que vous sortirez un jour le poisson de votre vie.

C’est pour cela que nous retournons inlassablement au bord de l’eau, assouvir une passion, retrouver les amis, s’évader où l’on trouve un certain équilibre avec cette vie de fada !!!

 

 

Partager cet article

Published by Pescador13 - dans La Daurade Royale
commenter cet article
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 20:53

 

Petite vidéo sympa de ce début de saison 2013... Que pour les yeux !!!

 

 


 

Partager cet article

Published by Pescador13 - dans AWASHIMA
commenter cet article
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 00:20

La pêche de la daurade royale en méditerranée


Après un début de saison catastrophique concernant la pêche, avec des eaux froides, les mauvais courants, toutes ces dépressions climatiques qui se sont suivies et n’ont vraiment pas favorisé la pratique de notre activité qui est « La pêche »

 

IMGP1199

Quand le poisson et les conditions ne sont pas là, il faut savoir prendre son mal en patience. Le bilan est un peu le même de partout en méditerranée, en région PACA, en Languedoc-Roussillon et en Corse ce n’est pas la folie…


De plus la pêche de la daurade royale en méditerranée reste difficile, il y a de multiples techniques de pêche :


*      La calée simple, de digues, des rochers, les sorties de port

*      Le surfcasting, de plages principalement

*      Les pêches fines à la buscle

*      En bateau à la pierre


 Sur les différentes pratiques l’approche reste la même la pêche aux appâts naturels tel que les vers marins, les coquillages et les crustacés.

Le principe étant de poser des esches sur le fond en variant les distances et les secteurs de pêche.

La daurade royale et les sparidés sont des poissons très méfiant en règle générale. Il faut avoir une bonne connaissance de ces espèces pour pouvoir les pêcher.

On doit sans cesse ruser avec ce poisson pour espérer le côtoyer régulièrement…

Et vous pêcheur qui fait à chaque touche de daurade fait un poisson ? Personne…

Quand vous remontez votre ligne que ce soit au bibi, au chalut, au crabe… Et que vous êtes blanc comme on dit !!!

C’est fou quand même nous n’avons même pas vu de touche, ni la moindre vibration de scion mais le poisson a su se jouer de nous, en mangeant notre appât sans se faire piquer.

On doit savoir déjouer sa ruse en faisant des montages fins et de belles présentations d’appâts pour espérer capturer se poisson « la daurade royale » à qui l’on doit un respect profond.

Cette année on s’est efforcé de rechercher ce fish comme d’habitude mais avec plus de difficulté tout de même comme je le disais en début d’article.

Nous n’avons pas compté les kilomètres parcourus, ni même les journées entière et les nuit blanches passées dans le froid.

Mais la passion reste la passion, c’est un appel irrésistible de l’eau qui nous conduit à y retourner inlassablement car comme de nombreux amis pêcheurs m’ont dit « moins il y a de poissons, plus tu iras à la pêche… » Et c’est vrai !!!

Donc on y retourne quoi qu’il se passe c’est un combat perpétuelle entre le poisson et nous même, parfois on gagne mais souvent c’est le fish qui nous gagne.

Avec beaucoup de patience, de persévérance et d’assiduité on arrive à sortir son épingle du jeu.


Outre tous les No Kill pratiqué par le Team Pescador13 où l’on ne s’attardera pas dans cet article.

Ensuite c’est une super nuit qui m’attend, poissons plats, galinette, pageots, marbrés, sars, loups et daurades royales bien sûr.

Pas mal de poissons en No Kill au départ sur 2 petites soles, 2 petits pageots, 1 loup, 3 sars médaillon, 1 marbré, 1 blanquette, la soirée commence très bien…

IMGP1201 IMGP1202 IMGP1203 

Après une très grosse touche sur une belle galinette avec de très bonnes sensations.


IMGP0916


Les daurades sont là… En une demi-heure je pique 2 daurades.


IMGP1220

Pas le temps de souffler une très belle touche, le scion plie…


IMGP1272

C’est un superbe loup pour la saison qui dépasse le kilo entre 1,2kg et 1,3kg


Un joli marbré tombe dans le piège aussi cette pêche commence à être vraiment pas mal.

Voici la photo finale ou presque 2h du matin. Au moment où je faisais ces photos avant de plier et partir, j’ai 2 touches presque simultanément.


IMGP1299


Sur la première canne rien je suis arrivé trop tard le temps de poser l’appareil photo… Mais sur l’autre une belle daurade n’a pas su résister à la ruse du bibi.


IMGP1291

Je finirai sur une autre belle daurade vers 4h du matin, il est temps de plier une bonne faut pour toutes car la route et encore longue jusqu’à la maison, je suis crevé…


IMGP12741

Donc il fallait rester car c’est vraiment la première nuit où je m’éclate, beaucoup de poisson sont présent sur le secteur avec pas moins de 18 poissons pêchés pour 8 fish gardés…  

Voilà un grand merci à tous les fidèles du blog du team Pescador13 même si l’on n’est plus autant présent qu’avant, mais on pense à vous et on continuera à vous faire partager notre et votre Passion « La Pêche ».

A très bientôt on ne vous laissera pas attendre autant de temps la prochaine fois pour un nouvel article…

Partager cet article

Published by Pescador13 - dans La Daurade Royale
commenter cet article
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 19:55

En ce mois de janvier dans le Sud de la France les températures l’après-midi peuvent dépasser les 15°C.


Ce qui favorise l’activité des poissons, ils augmentent leurs déplacements et sortent de leur état de léthargie.

Quand ces conditions météo durent plusieurs jours, les poissons peuvent reprendre leur rythme alimentaire normal pour les sparidés principalement.

C'est-à-dire ils vont remonter des fonds entre 30m et 50m pour venir sur des zones entre  5m et 10m, où ils vont trouver de la nourriture (Sortie de port, zone de roche, les pointes qui donnent sur la pleine mer).


Donc au vue de la météo clémente de ces derniers jours on décide de faire une belle sortie de pêche, avec les copains pour profiter de la nature et notre passion.


Ce soir je suis en compagnie d’ENZO et DENNY pour pêcher de digue en sortie de port.
IMGP0663-copie-1.JPG

On ne fera pas dans la demi mesure comme appât se sera bibi, chalut et vifs quand la nuit tombera et si on arrive à en faire…


Il est 17h la pêche commence on pêche à 3 cannes chacun, comme il n’y a pas de touches, on énumère nos histoires de pêche…

20h mission vif Enzo de son côté et moi de l’autre, Denny n’est pas encore arrivé.


Pour ma part pas de vif, je retourne près de mes cannes à pêche. Petite vérification des lignes, je change le morceau de chalut, les bibis sont presque intacts j’en relance un, tel quel et l’autre je le ligature pour qu’il tienne mieux à l’hameçon.


21 h Denny arrive et au même moment j’ai la touche au bibi, prise en main, le fish allonge, contact, je ferre…


GOOD FISH !!! Il me donne de beaux coup de tête tout au long du combat avec de beaux rush, ce n’est pas un loup ça !!!

Belle surprise, la belle au sourcil d’Or arrive de travers avec toute sa majestuosité.


Enzo n’est pas là il fait encore des vifs je vois sa frontale loin et Denny est toujours dans sa voiture personne ne m’entend il faut que je me débrouille seul.


Je bataille un petit moment, elle arrive, je prépare…

J’espère qu’elle ne va pas se dérocher car elle est piquée au bord.


 Hop dans l’épuisette !!! Et là les collègues arrivent en même temps (Après la guerre comme on dit, LOL)…

IMGP0623.JPG  

 En plus Enzo a fait 3 vifs, c’est parti pour caler au loup et  j’irais en faire plus tard pour avoir une petite réserve.
 

23h ça y est j’ai des vifs pour la soirée on va pouvoir se consacrer qu’à la pêche.


Denny nous décroche un joli poulpe… Enzo fait un congre aussi. Mais les loups n’ont toujours pas montré leurs crocs…
 

1h00 du matin la donne change, une touche d’anthologie au vif, je me jette sur la canne, le contact est direct c’est un Big Fish, ce poisson m’enfonce vraiment.


 Et Paff, je casse au bout de 15 secondes, j’ai rien pu faire il a cassé à 10cm de l’hameçon. GGGRRRRR !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Fish vs Pescador13= 1 à 0 je suis dégouté……

 Aller on se remotive, on refait la calée et c’est reparti.

Plus trop de touche à l’horizon, mais on insiste encore, l’espoir est toujours là !!!


3h00 du matin, rebelote une touche d’anthologie au vif, je me jette de nouveau sur la canne, le contact est direct c’est encore un Big Fish. Moins costaud que la première touche, mais il y a du lourd en face…


Le combat dure, puis on voit un gros remous en surface à 30m du bord, c’est un gros loup c’est sûre…


Cette fois Enzo est bel et bien là pour la réception de ce poisson qui semble magnifique.

loup daurade


Le fish arrive Enzo est prêt et TAC TAC il est dans le sac, après le traditionnel cri de joie, Enzo me passe le salabre avec le poisson on se tape tous dans la main mission accomplie l’équipe…

loup daurade 1

À très bientôt pour le prochain article.


Vive la Pesca………… By Team Pescador13!!!

Partager cet article

Published by Pescador13 - dans La Daurade Royale
commenter cet article
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 15:26

 

 

 La pêche d’hiver est difficile, les poissons sont moins beaucoup actifs, les conditions climatiques sont souvent extrêmes (froid, vent, courant). Les touches se font rares et l’attente est parfois longue même avec la plus grande patience du monde…

L’hiver la nature se repose, les gens sont moins stressés et là où l’été, certaines zones sont peuplées de milliers de touristes. Dès que le froid arrive ces mêmes zones  redeviennent sauvages, ce qui nous laisse plus le temps d’être à l’écoute de notre environnement.

Concernant la pêche l’espoir de prendre une Dorade royale diminue, il faudra plus se tourner vers d’autres espèces notamment le Loup en Méditerranée et le Bar en Atlantique.

Photo-n-1.JPG

Mais nous pourrons tout de même avoir l’infime espoir de toucher une belle au sourcil d’Or, sur des périodes de redoux c’est-à-dire les belles journées d’hiver où la température extérieur dépasse les 15°C. En proposant de grosses callées comme la seiche, les coquillages, la sardine, du chalut, piade…

Photo n°2

L’espèce reine de l’hiver est incontestablement le Loup (Bar), il faut savoir tout de même être opportuniste avec les autres espèces comme les sars, la daurade, le pagre, il y a aussi des coups à faire au marbré…

La technique employée sera des montages fixes, avec une ou deux empiles, un trainard court en haut 60cm et un trainard long en bas 2,50m et des plombées suivant les conditions météo de 100 à 150grs.

Tout en pêchant le Loup avec ces gros appâts si une daurade passe par là, avec un peu de chance, on pourra en mettre une au sec !!!

Il faudra pêcher les coups de mer en début de renverse et fin de renverse, sur différents secteurs de pêcher, en plage, postes rocheux les calanques, ou bien encore les digues au sortie de port tous les postes où le Loup serait en activité.

Photo n°3

La technique appliquée et les poissons recherchés seront différents sur chaque secteur pêche, il faudra donc adapter sa technique.

Pour cela il faut avoir une bonne connaissance du milieu marin et des habitudes des espèces.

Savoir le montage approprié et quel appât utilisé au moment propice :

 

Exemple de pêche en plage:

4 cannes calées avec plusieurs montages :

1ère calée courte distance entre 5m à 30m la pêche au vif pour chercher un gros loup coulissant, fixe ou en dérive (mulet, sars, oblade, sévereau).

2ème calée mi-distance entre 30m à 80m montage avec une empile courte 30cm à 50cm en Ø 0,30mm avec perle flottante ou non et un long trainard 1,50m à 2,50m en Ø 0,30mm. C’est une pêche plus rapide avec 2 gravettes.

3ème calée longue distance entre 80m à 120m montage avec une empile courte (butée stop float) 30cm à 40cm en Ø 0,30mm  escher d’une gravette, suivi un montage standard petit coulisseau 1cm+perles butées+Rolling  un long bas de ligne 1,50m à 2m en Ø 0,30mm escher d’un beau morceau de chalut.

4ème calée longue distance entre 80m à 120m montage coulisseau ou fixe sur trainard avec un long bas de ligne 1,50m à 2m en Ø 0,30mm escher gros bibi ligaturé, couteau, amande.

Photo n°4


Après tout est relatif suivant les postes de pêche, la météo, le poisson présent sur le secteur.

Le jour où vous faites ce genre de pêche en variant les appâts, les techniques et qu’une tendance se dessine comme par exemple 2 touches de suite sur la même canne ou au même appât, même espèces ou non.

Il faut concentrer 2 cannes sur la technique et le poste immédiatement cela peut un jour payer, vous verrez.

Photo n°5

Et quand toutes les conditions seront réunies vous pourrez prendre un beau fish, car pour ma part l’été je pêche de la même façon, mais j’adapte cette pêche pour hiver donc plus lourd.

Avec plus de cannes et de variantes, avec des appâts qui viseront tous les espèces de poissons (daurade royale, loup, marbré, pageot, sar, labre, pagre, saint-pierre…)

Varier les appâts, viser le plus grand nombre d’espèces et pêcher avec plus de cannes.

Souvent la plus part d’entre nous le fond inconsciemment, mais il faut en être conscient et réfléchir de cette façon je pense pour aller un peu plus loin dans sa pêche…

Photo n°6

Le surfcasting l’hiver en fait je trouve que c’est comme l’été sauf que c’est plus long et qu’on se les pèle… LOL !!!

Pescador13 by YAN MAS

Partager cet article

23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 20:08

Pêcher la daurade royale en méditerranée, Septembre, Octobre, Novembre des mois cruciaux pour la pratique du surfcasting.

Bonjour, à toute l’équipe Sud-Est-Appâts & la Team Awa-shima.

 

La daurade royale en méditerranée

  photo-n-0.JPG


À cette époque, les bancs de daurade royale se préparent pour la ponte et la reproduction, leurs but étant de s’alimenter un maximum car avec l’hiver qui arrive la nourriture  va se raréfier.

Elles doivent prendre des forces avant de rejoindre les hauts fonds puisque elles ne reviendront pas avant les premières chaleurs après l’hiver. Sauf exception avec des allers retours si l’hiver est doux, mais le phénomène de sédentarisation. 

C’est le moment idéal pour pêcher la daurade royale, Septembre, Octobre, Novembre sont des mois qu’il ne faut pas manquer pour bien clôturer la fin de la pêche à la daurade.

La technique pratiquée reste la même, Le Surfcasting…

L’objectif étant de poser des appâts à longue distance sur des postes propice au passage de la belle au sourcil d’Or

photo n°1

LES POSTES : Il faut pêcher de plage bien

évidement sur des fonds sableux et mixte.

Il y a aussi les avancées sur la mer avec les

digues, pointes de rocher avec des fonds

mixtes, roche, gravière, sable, posidonies.


 

LES MONTAGES : J’utilise principalement

deux montages types un coulissant pour la

mer calme et un fixe pour la mer agitée.


Le montage type méditerranéen sur coulisseau : Corps de ligne en 25/100 mm FLUORO SURF, 1 Taper leader, plomb 100grs sur un coulisseau, 2 perles (dure et molle) + 1 rolling, le bas de ligne sera en 25 ou 28/100 mm 1,80m ION 100% FLUOROCARBON PRO-X avec un hameçon n°1/0 BLACK NICKEL Series 1001

photo-n-2.JPGLe montage type fixe, 1 empile sur long trainard : Corps de ligne en 25/100 mm, 1 Taper leader, plomb 130grs sur une agrafe simple, un petit coulisseau équipé de stop-flaot pour y fixer le trainard en 28 ou 30/100 mm 2,50m ECLIPSIA 100% avec un hameçon n°1/0 BLACK NICKEL Series 1002

photo n°3

LES APPÂTS : Les esches devront être fraîches en adéquation avec le secteur de pêche. Toujours bien présentés, en les vérifiant régulièrement, pour que l’appât soit beau et que l’hameçon soit aussi bien positionner.

photo n°4photo n°5

 

En cette saison on pourra toucher des fish un peu à tout mais mes appâts favoris seront le bibi, le crabe, chalut et certains coquillages. Avec des belles calées pour cela le fil à ligaturer est indispensable.

photo n°7photo n°6

 

LA CALEE : Pour pêcher en surfcasting en recherchant la daurade royale il ne faut pas hésiter à calée 3 ou 4 cannes car l’attente est parfois longues, cela permet de prospecter plus de zones de pêche, on s’occupe un peu plus aussi et ça augmente les chances de touches. En variant les distances de pêche, rechercher les trous, les patates, taches de sable… En s’orientant toujours par rapport au vent.


photo n°8

Voilà il ne reste plus qu’à pêcher et attente est souvent longue…

photo n°9

 

 

Et parfois la récompense est belle !!!

 

 

Un grand MERCI à mon

sponsoring et partenariat avec

Sud-Est-Appâts & Awa-shima.

By Pescador13...

Partager cet article

Published by Pescador13 - dans La Daurade Royale
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 23:39

Sur nos côtes et la région PACA cette pêche devient compliquée en période estivale.

Cela s'explique par le tourisme lié aux loisirs aquatiques, les stations balnéaires ainsi que le climat.

Les plages, les criques, des calanques sont envahies par ce tourisme de masse. Notre activité qui est la pêche loisirs devient très compliquée à mettre en pratique.

Avec des arrêtés sur l'interdiction de pêcher de telle heure à telle heure suivant les endroits.

C'est souvent un sac de nœuds tout ça et il faut aller sur des postes impraticables pour sortir son épingle du jeu…


« Bon plus de polémiques, on va parler de pêche maintenant »

IMAG0441.jpg

De plus la pêche n'est pas une science exacte et on se lance dans un dénouement souvent très aléatoire avec la belle aux sourcils d’or.


FISH OR NO FISH !!! Alors partons à sa recherche…


Il faudra bien sûr emprunter des petits sentiers pour s'éloigner des endroits fréquentés et de la civilisation. Direction les calanques.

Ce soir il y a un petit vent de sud, une mer légèrement formée, cela est dû certainement au gros coefficient de marée qui est supérieure à 100 ce soir.

Il y a des gros mouvements d'eau, c'est une situation que j'aime bien pour pêcher la dorade royale.

En cette saison je mise sur trois appâts principaux le Bibi, le chalut et le crabe, il ne faut jamais oublier et vous fera peut-être prendre votre poisson trophée de l'année.


Il est 19h00 : Je pêche à trois cannes, donc ce sera une aube Bibi, une au chalut et une au crabe.

 

La marée sera haute dans 4h, je suis dans un bon créneau horaire, je pourrais ainsi pêcher 4h de montante et s'il y a un peu d'activités sous l'eau je resterai une heure ou deux pour le début de la descendante.

Concernant la technique employée :

Il y a une belle houle marine j'opterais donc pour une plombée de 100 g sur 3 montages de type méditerranéen sur coulissant.

PICT0079.JPG

Ce soir un menu se sera simple bibis, chaluts, montage coulissant, long bas de ligne ION POWER entre 25/100mm et 28/100mm (1,50m à 2,50m et des CUTTING BLADE en N°1 et 1/0) pour sélectionner des poissons de belle taille avec des appâts comme le Bibi, le chalut et le crabe…


Le début de soirée calme, au coucher du soleil j'aurais 2 petites touches sur le chalut, classées sans suite. L'appât n'est pas n'est pas très touché, mais il a perdu de son attractivité car il est mou et commence à noircir.

Je change immédiatement l’esche pour présenter une calée correcte.

C'est bizarre quand même, alors, je veux bien que le crabe ne trouve pas preneur mais au Bibi la canne aurait dû bouger.

Ah !!! Touche discrète au Bibi, j'attends, je laisse manger et 1, 2, 3 tapes, le scion cintre… Je ferre… Poisson mais petit poisson !!! Euh… Avec des beaux coups de tête tout de même ???

Super c’est un jolis petit pagre, avec un ventre rond il repartira immédiatement à l'eau il ne fait même pas 400 g sachant que ces poissons peuvent atteindre plusieurs kilos…

 

IMAG0782.jpg


Remotiver je cale un gros Bibi histoire de voir s'il n'y en a pas un de 2 ou 3 kg !! LOL !!!

Il est 22h00 : La soirée n'est pas très folichonne, 2 touches au chalut, une allonge au Bibi= petit pagre. Allez on continue et on recommence, je change les calées en vérifiant mes appâts, l'état de mes montages et bas de lignes.

Il y aura un petit passage de Ravel si se jetteront sur le chalut, je décide d'assister au chalut pour voir si au milieu de cette petite vie il n'y aurait pas un beau poisson.

Il est 23h30 : Grosse touche au chalut, départ sur le moulinet pourtant avec un frein assez dur. Et bien c’est peut-être le gros pagre que j'attendais.

Le combat est sympa, le salabre est en place, il faut que je fasse monter le poisson car je pêche sur les profondeurs allant de 10 m à 20 m. Le Fish est en pleine eau et continue à livrer un beau combat.

Il monte, j'allume la surface de l'eau avec ma frontale, ce n'est pas le reflet d’un pagre, mais une belle dorade royale qui se profile sur le fond.

L'instant est magique seul dans le noir sur des rochers escarpés, la canne dans une main, le salabre dans l'autre.

Il faut régler la bonne longueur de fil et la résistance du frein avec un timing parfait pour mettre ce poisson au sec sans risque de casse de décrochage.

 

140320121639.jpg

 

YEEAHHPPAA, elle est là, une belle royale dépasse le kilo !!!


À très bientôt pour un article spécial sur la pêche de la dorade royale sur nos côtes méditerranéennes…

Partager cet article

Published by Pescador13 - dans La Daurade Royale
commenter cet article
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 22:30

 

Salut à tous !!! Les pêchous !!!

Voici donc pêche du mois de juillet, s'est déroulée dans des endroits calmes des calanques de cassis.

Les appâts seront sélectifs saufs un, car je pêche au crabe, Bibi et au mourons.

Durant cette soirée, le poisson n'était pas au rendez-vous, les touches étaient peu nombreuses.

 IMAG0484.jpg


J'étais accompagné de Rémy, vu que le poisson se fait attendre  nous avons tout le temps de discuter de cette première partie de saison,  des belles parties de pêche passées, des capots surtout et des pêches à venir...

Il faut dire qu'on a remarqué que le temps et la météo ne nous ont pas aidés cette année.

Les eaux sont restées relativement froides (18°C à 21°C) avec tous les 10 à 15 jours une série de jour de mistral n'ont pas permis aux eaux de se réchauffer convenablement.

Et maintenant que les eaux commencent à se réchauffer nous voyons nos plages envahies de touristes, avec en plus des interdictions de pêcher sur les plages.

De plus les poissons n'étaient pas souvent présents sur les secteurs de pêche, enfin je parle des espèces recherchées…

On essaye donc de trouver des parades pour pouvoir pêcher correctement entre le monde présent au bord de l'eau, les loisirs aquatiques, les plaisanciers, les pêcheurs professionnels, des météos défavorables sur 50% des sessions de pêche, la baisse des effectifs de population et d’espèce de poissons, privatisation des accès à la mer…

Aujourd'hui cela ne nous permet pas de nous positionner au bord de l'eau, dans la position de pêcheur loisirs !!!!

On doit donc s'adapter en trouvant des postes reculées mais qui ne restent pas très productif…

Car outre la pêche qui ma passion, j'aime particulièrement me retrouver dans des milieux sauvages, aquatiques et terrestres. Avec la présence des différentes  espèces de la faune et la flore…

Tout cela dans le calme et la tranquillité pour comprendre et profiter  au maximum de cette nature.

Pour pouvoir associer tous ces paramètres ensemble, il faut souvent s'exiler sur des postes non pêchés et souvent difficiles à pratiquer.

Après il ne reste plus qu'à mettre en place les méthodes et techniques de pêche adaptée à la situation.

Et parfois on tombe sur des beaux spécimens…

 

Sur cette sortie, les touches n'ont pas été nombreuses avec des passages de petits poissons (sars ,marbrés, Bogue ravelle, une blanquette aussi).

Il y a aussi un beau poisson décroché par Rémy, pour ma part, deux touches franche, mais classées sans suite...

Il aura fallu attendre tard dans la nuit pour espérer prendre un beau poisson 4h du matin...

 

080620121677.jpg


Une magnifique Sole qui approche le kilo, prise sur une belle page de sable des calanques.

 

                          080620121681---Copie.jpg080620121678.jpg

Voilà le fish à retenir pour cette belle soirée !!!

Partager cet article

Published by Pescador13 - dans La Daurade Royale
commenter cet article
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 23:12

En ce mois de Juin j’ai beaucoup pêché dans les calanques dans des secteurs rocheux/sableux pour essayer de trouver des beaux poissons.

 

IMAG0436.jpg


Car sur les plages c’est plus ou moins le désert avec de nombreux petits poissons même pas maillés.

Donc on va chercher de la profondeur et des eaux plus tranquille car les activités touristiques aquatiques perturbent le Fish, tous plaisanciers sont de sortie, la pêche bat son plein !!!

Alors il faut marcher plus loin pour trouver des zones plus calmes…

 

PICT0114.JPG


Pour pêcher la Dorade royale il faut mettre toutes les chances de votre côté, la lune, la météo, les marées, les vents, les courants, les appâts, la technique, le montage…

Enfin tant de paramètre qu’il ne faut pas négliger.

Je n’ai pas trop eu le temps de pêcher de jour en Juin à mon grand regret. C’est la pêche que je préfère, faire de belles calées pour provoquer la belle Touche !!!

C’est la journée que j’ai sans aucun doute pris mes plus beaux poissons, avec une préférence pour les heures chaudes (Big Fish)…

Mais des prises très sympathiques tout de même :


Un joli Rouget:

 

IMAG0430.jpg


Série de pageots, des sars, des blanquettes et énormément de poissons non maillés, grosse série de No-Kill enfin pour qui m’avait pas avalé l’hameçon.

 

IMAG0448.jpg


Pas comme ce pageot qui saigne…

 

IMAG0445.jpg

Une autre pêche :

 

Soirée blanquette je garderai les plus beaux poissons, mais toujours pas de grosses mémère, mais une touche très discrète m’a ensuite plier la canne, je ferre Pu….

 

IMAG0450.jpg


Gros poissons décroché, mal piqué GRRRR !!!

Petite touche, gros poisson comme on dit...

 

Malheureusement on a pêché que de nuit, sauf Rémi de jour 14h Pastèque…

 

remi-dorade.jpg


Magnifique poisson, bravo poto, la calée traditionnelle un bibi imbattable pour la belle au sourcil d'Or...

 

En fin de mois direction Bandol, pour essayer de piquer une Royale sur le sable.


Une belle petite Royale avec Mathieu, Vincent 

 

PICT0244.JPG

 

Deux jeunes pêcheurs croisés au bord de l’eau, qui sont déjà passionnés. Je leur avait dit qu'on allait prendre une daurade royale...lol

 

PICT0247.JPG


J’espère que ce blog leur permettra d’éveiller encore plus l’amour de la pêche et surtout de respect de la mer et les poissons…

 

PICT0240.JPG


Sinon sur cette sortie une autre blanquette en No-Kill, petits pageot et des beaux yeux.

A très bientôt les amis !!

Partager cet article

Published by Pescador13 - dans La Daurade Royale
commenter cet article
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 18:12

 

C'est parti pour quatre jours de pêche en Méditerranée à la dorade royale sur notre belle île de beauté.

Durant ce séjour les conditions météo n'étaient pas totalement au rendez-vous, avec des pluies intermittentes tout au long de la journée. Cela  m’a quand même permis de prendre quelques beaux poissons, capturer de belles images et faire de beaux NO KILL.

Mais c'est vrai que ces conditions météorologiques ne permettent pas de produire de belles vidéos, quand il pleut ce n’est pas évident de sortir la caméra.

J'espère que cette séquence vidéo vous plaira autant que moi car ce sont les premiers NO KILL sous l'eau. Et je prends toujours autant de plaisir à vous faire partager ma passion.

Bon pour cette fois pas de récit de pêche, juste de l'image rien que pour le bonheur des yeux.


Sinon à part ça, je sais que ces temps-ci le blog www.pescador13.com ne tourne pas trop, mais des fois on ne peut pas tout faire : Le blog, la pêche, la vie de famille et rédiger des articles…

J'ai aussi pris quelques vacances donc j'avais levé le pied, je vais essayer de remédier à tout cela pour vous faire montrer toujours plus.

Par contre j'ai pas mal d'articles en cours de préparation concernant la pêche effectuée au mois de mai, donc j'espère bien rattraper tout mon retard.

C'est-à-dire la PESCA du Sud !!!

Je tiens aussi à remercier mon ami Pat, Sud-Est-Appâts, tout le team Awashima, le temple de la pêche et les magasins Planet Fishing pour leur soutien.

 

 

Partager cet article

Published by Pescador13 - dans Surfcasting vidéos
commenter cet article

Présentation

  • : méditerranée surfcasting daurades Pescador 13 Team Awa-shima
  • méditerranée surfcasting daurades Pescador 13  Team Awa-shima
  • : Réel intérêt pour toutes les techniques de pêche toutes eaux, évolution au fil des années de la canne en bambou au matériels surfcasting en méditerranée. Avec une recherche de poissons de plus en plus gros et une connaissance de plus en plus aiguisée des espèces recherchées. Partager une passion suivi d'un fort intérêt professionnel dans un futur proche.
  • Contact
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog